CAMPAGNE LECTORALE:

POUR NOËL, LISEZ ARTISANAL!

 

 

Cette campagne lectorale de Noël… Quèsaco?

Le principe est assez simple: encourager les lecteurs à se diriger vers des écrivains indépendants! En gros, face à la grande industrie du livre, privilégier le travail artisanal: les auteurs locaux, en auto-édition, accessibles, qui vont à la rencontre des lecteurs, et avec qui on peut discuter autour d’un petit verre, avec qui on peut ensuite garder contact, donner son avis sur les livres… et qu’on peut donc contribuer à faire progresser!

C’est encourager aussi, forcément, les jeunes écrivains qui démarrent dans un milieu difficile, et privilégier les démarches originales, humaines, audacieuses, plutôt que les auteurs à qui tout est déjà acquis, qui monopolisent le marché, et qui brassent déjà des millions de ventes sans avoir à faire d’efforts…

Pourquoi encourager les écrivains indépendants?

Le milieu du livre est très fermé, rongé par les réseaux relationnels, par des conventions dépassées, par des vieux préjugés et des fonctionnements dictés d’en haut, auxquels il faut se soumettre, faute de quoi… adieu, l’espoir d’être publié!

Mais aujourd’hui, avec internet notamment, il est possible de se lancer en auto-édition (encore différente de l’édition à compte d’auteur). Dans l’auto-édition, les livres peuvent être fabriqués sur commande: pas de commande, pas de production! C’est un système écologique (on ne fabrique pas des centaines ou milliers d’exemplaires papier… qui ne seront peut-être jamais vendus) et économique (pas besoin d’investir de grosses masses d’argent pour se lancer).

Autre avantage de l’auto-édition: l’écrivain garde toute son indépendance, ses droits lui appartiennent intégralement, ce qui garantit plus d’originalité dans les œuvres, de personnalité, et davantage de variétés de livres.

Acheter un livre à un auteur indépendant contribue réellement à le faire vivre.

Et oui, dans le vieux monde classique de l’édition, à la fin du processus, l’écrivain ne touche généralement que… 10% du prix du livre. Non seulement c’est une véritable aberration, mais en plus, ça implique directement une chose: combien faut-il vendre d’exemplaires pour espérer en vivre? Des milliers!

Il faut écrire un best-seller, voilà la solution!

Il y a beaucoup d’écrivains talentueux en France… mais seulement une toute petite poignée d’auteurs de best-sellers. Alors? Les autres ne peuvent-ils pas espérer gagner leur vie? Pour ma part, je n’ai pas particulièrement envie d’écrire des best-sellers: tout ce que je veux, c’est pouvoir “gagner ma vie” avec mon travail, donc en vendant mes romans.

En auto-édition, cette perspective devient possible: l’écrivain gagne en moyenne 40% du prix total d’un livre, ce qui change nettement la balance! Moins d’intermédiaires = plus d’argent pour celui qui a fait le travail!

Et ici, le côté artisanal est renforcé: l’écrivain ne se contente pas d’être assis derrière ses lunettes, il doit aussi être commerçant et directeur marketing! (voir bien plus, hein: webdesigner, agent, secrétaire, youtubeur, pâtissier, etc!)

Donc encourager les écriv’ indépendants contribue un peu, je crois, à améliorer le monde, à notre petite échelle =) … (sinon le monde, du moins la condition des écrivains!)

Vous savez ce qu’il vous reste à faire pour Noël… 😉


2 Replies to ““CAMPAGNE LECTORALE” DE NOËL!”

  1. Bravo pour votre initiative qui entre dans ce beau et souhaitable changement vers l’Autonomie.
    A samedi.

    ps: Avez vous pensé a inviter les auteurs locaux: rené fregni …

    1. Merci pour ces encouragements! Pour samedi 9 c’est en fait une séance de dédicaces organisée par la maison de la presse, il n’y a en principe qu’un auteur à la fois (c’est moi qui transforme l’événement en “rencontres conviviales” parce que j’amène de quoi boire et grignoter, je trouve ça plus sympathique et moins prétentieux qu’une “séance de dédicaces”…) C’est drôle j’ai justement découvert René Fregni aujourd’hui, je ne connaissais pas ses œuvres, son univers a l’air intéressant! C’est en tout cas un écrivain beaucoup plus expérimenté que moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *